Semblable à un centaure | Duc de Newcastle

 

« Qu’y a-t-il de plus glorieux & de plus digne d’un honneste homme qu’aux mariages des Roys & de grands Princes ; de courre la bague, rompre en lice, combattre au grands tournois, & paroistre aue Carroussels ? Que peut-il y avoir de plus charmant, & de plus agreable que de voir aller des chevaux sur toutes sortes d’airs, & de considérer une créature si parfaite, & si excellente, avec tant de force & de vigueur, obeir à son homme comme s’il n’avait autre volonté que la siene, qu’un mesme corps, & un mesme esprit ? semblable à une centaure ; & sur tout qu’y a-t-il de plus seant, & de plus honneste à un Roy que d’estre sur un beau cheval à la teste de son armée ? »

Citation extraite d’un texte postérieur à la Methode nouvelle, et invention extraordinaire de dresser les chevaux (1671) du même auteur qui présentait déjà une analogie du cavalier à cheval avec la figure du centaure

William Cavendish (Duc de Newcaste), Nouvelle méthode pour dresser les chevaux, en suivant la nature & mefme la perfectionnant par la fubtilité de l’Art. Version française retravaillée par Jacques de Solleysel, Paris : Gervais Clouzier, 1677

N.B. : l’orthographe de l’époque a été respectée exception faite des « s long »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.