TRARIEUX Jean [1876-19..]

Chroniqueur hippique, il est l’auteur de plusieurs ouvrages sur les chevaux et les courses hippiques. A noter, il existe un prix Jean Trarieux (courses de haies pour pouliches) qui se court à Fontainebleau en avril.

 

Si les chevaux pouvaient parler… ou quelques vérités sur les courses, Paris : Stock, Delamain et Boutelleau, 1926, 166 p. Disponible sur Gallica.

Ouvrage construit en trois parties. La première décrit le monde des courses : personnes (propriétaire, entraîneur, jockey, public), lieux et son fonctionnement (Sociétés, Pari mutuel). L’auteur y défend une vision sportive des courses. La deuxième se consacre à la « doctrine » qui régit ce monde. L’auteur y décrit certaines dérives (dopage, fraude) et le rôle que doivent jouer les autorités et la presse hippique. La troisième est dédiée aux anecdotes, maximes et portraits.

Le Pesage, Paris : Nouvelle Société d’édition, coll. L’homme à la page, 1928, 87 p. Disponible sur Gallica.

Composé en deux parties, ce livre propose d’abord un voyage autour du pesage. Après une défense de l’image sportive des courses, l’auteur décrit le pesage (programmes, balances, enclosure, paddock), explique le système de pari et des cotes. Il décrit également le moment de la course et l’émotion qu’elle suscite avant d’évoquer le milieu social des habitués et grands noms de ce milieu. La seconde partie est un guide pour jouer aux courses qui introduit le lecteur aux personnages (handicapeur, starter, et juge à l’arrivée ; favori et outsider) ainsi qu’à la science et aux règles du jeu. A noter le post-scriptum qui revient sur la place des femmes (spectatrices et propriétaire) dans ce milieu.

Journal d’ un homme de courses (1900-1945), Paris : Fayard, 1945, 357 p. ; Journal d’un homme de courses (1946-1970),Paris : Fayard, 1971, 160 p. Disponibles sur Gallica.

Ce journal en deux tomes suit un découpage par années. Chacune est l’occasion d’un résumé des principales compétitions en quelques pages.

Les Courses dévoilées, les chevaux, les hommes, le jeu, Paris : Calmann-Lévy, 1954, 233 p. Illustrations de Peb

Les Courses, [s.l.] : Wesmael-Charlier, 1965, [p.]

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.