500 cavaliers – 500 ans de Chambord | 29-30 juin 2019

Une célébration équestre des 500 ans de Renaissance(s) en Centre-Val de Loire au Domaine national de Chambord (41) proposée par le Comité Régional d’Equitation Centre-Val de Loire

 

Colloque « Le Cheval à Chambord, une histoire de Renaissances »

Cette rencontre ouverte à tous est conçue comme un dialogue entre écuyers et historiens pour éclairer les liens équestres entre Chambord, la Renaissance et le territoire solognot.

Samedi 29 juin de 10h à 16h30 dans le château, sur inscription (payant), et en retransmission live sur internet.

  • Naissance et renaissances de l’équitation française, l’étonnant parcours d’un art des apparences par Alain FRANCQUEVILLE

La finalité martiale : guerre, chasse et jeux d’exercice sont la raison d’être des techniques équestres de la Renaissance. Tournois, joutes et le spectacle des carrousels font émerger une équitation de cour qui cultive la manière, cet art des apparences, dans un esprit de compétition. L’Olympisme ouvre la voie d’une Renaissance moderne par le sport, bouleversant la transmission des savoirs traditionnels. Par ses institutions la France a su cultiver tradition et modernité en situant l’équitation entre sport et art. Désormais il faut répondre aux nouvelles attentes des publics, et redonner la place centrale au cheval.

  • Les origines italiennes de l’équitation française par Guillaume HENRY

Ce que l’on désigne aujourd’hui comme l’équitation française naît à la Renaissance, quand François 1er, vainqueur de Marignan, découvre les progrès et la modernité de l’équitation Italienne. Les chevaux y sont mobiles, piaffent, passagent,
pratiquent les sauts d’école, tout en conservant « leur perçant au combat ». L’Italie civilisée du XVIe siècle, en particuliers Naples, devient le haut lieu de la perfection équestre, d’où s’envoleront les fondateurs de l’école française.

  • Salomon de La Broue, initiateur de l’équitation française par le Colonel Ecuyer en chef Patrick TEISSERENC

Les points abordés seront son approche novatrice de l’animal, ses principes équestres et enfin ses clefs techniques.

  • Le symbole du mors dans les arts de la Renaissance par Pierre-Marie DESCLOS

Dans les arts de la renaissance, la fréquence de mors en tant qu’objet, sans représentation du cheval, est surprenante. La raison en est que le mors était à l’époque un des symboles allégoriques de l’autorité ou de la tempérance.

  • La Vénerie dans l’histoire de Chambord par Philippe DULAC
  • Poulains, poneys et chevaux, autour de Chambord par Danielle LAMBERT

Des 1200 chevaux réunis à Chambord par Jules de Polignac pour y créer un haras à la veille de la révolution à la création du Parc équestre fédéral de Lamotte-Beuvron en passant par les premiers élevages Shetland, flânerie dans le patrimoine équestre
de la région de Chambord.

  • Enseigner l’équitation en Val de Loire à la fin de la Renaissance : « Le traité d’équitation inédit du sieur de Lugny » par Frédéric MAGNIN

Tourangeau né en 1557 dans une famille au service de la duchesse de Ferrare, le sieur de Lugny a été écuyer du gouverneur de Saumur avant d’enseigner l’équitation aux étudiants allemands de l’université d’Orléans. Son traité, rédigé en 1597, vient
d’être découvert.

  • Des palais pour les chevaux : les écuries des châteaux français du XVIe au XXe siècle par Pascal LIÉVAUX

Durant près de quatre siècles le logement des chevaux dans les châteaux français a donné naissance à des bâtiments tout à la fois spectaculaires et luxueux dont l’architecture et les aménagements intérieurs étaient confiés aux meilleurs architectes et artisans. Nombre de ces réalisations, devenues inutiles, ont disparu, mais celles qui subsistent constituent un patrimoine d’une très grande richesse dont les plus beaux exemples seront présentés et expliqués durant cette conférence.

  • L’Équitation française, les sources de la singularité de notre tradition nationale par Pascal MARRY

La relation cheval/cavalier est au cœur du processus de transformation sous la selle des comportements du cheval et repose donc sur les fondements de la communication entre les deux membres du couple. C’est ici que se loge la singularité française.

Une flânerie équestre

Pour le plaisir des visiteurs, le domaine s’animera de 500 cavaliers et meneurs en costume d’époque au fil d’une flânerie équestre sur trois itinéraires de 9 à 13 km jalonnées d’animations thématiques. Chambord retrouvera une ambiance d’antan avec des présentations d’amazones, d’attelages de tradition, de vénerie, de maréchalerie, de chevaux utilitaires… Des expositions d’illustrations équestres anciennes et de sculptures seront également accessibles à pied et – c’est inédit ! – à cheval.

Dimanche 30 juin, en libre accès pour les visiteurs à pied, départ devant le château. Limité à 500 cavaliers et attelages sur inscription payante – Cliquez-ici pour retrouvez les modalités d’inscription

Le Festival des écuyers

Devant le château, à côté des écuries du Maréchal de Saxe, le Festival des Écuyers présentera l’Equitation française :

  • Tableaux prestigieux avec l’IFCE/ le Cadre Noir de Saumur et la Garde Républicaine.
  • Présentation d’équitation traditionnelle par des cavaliers ambassadeurs de l’Art équestre.
  • Spectacles présentés par des centres équestres.

Dimanche 30 juin devant le château, accès libre. Accès privatif pour les packs : cavaliers/meneurs et accompagnants

Inauguration des itinéraires « Route d’Artagnan »

Les 264 km d’itinéraires aujourd’hui balisés « Route Européenne d’Artagnan » en région Centre – Val de Loire offrent notamment 4 tracés qui permettent de rallier Chambord à cheval, en toute sécurité, en passant par des points d’intérêt historique.
Une partie des cavaliers présents à la flânerie les aura d’ailleurs empruntés. Si cette manifestation est un formidable accélérateur pour leur mise en place, cette inauguration marque leur pérennisation par une inscription au PDIPR (Plan Départemental des Itinéraires de Promenade et de Randonnée) et affiche la région Centre – Val de Loire comme une terre d’accueil des cavaliers.

——-

TARIFS

Billetterie : https://www.500cavalierschambord.fr/billetterie/

  • Colloque – 55 euros :

– Participation au colloque du samedi 29 juin
– Déjeuner du samedi 29 juin (Buffet)
– Accès le samedi 29 juin au Château / Exposition inédite des planches Pluvinel dans la cour intérieur du château de Chambord / Visite inédite des écuries du château
– Parking gratuit le samedi 29 juin
– Accès à l’événement à pied le dimanche 30 juin
– Accès à l’espace cavaliers avec déjeuner sous forme de buffet froid
– Accès privatif au festival des écuyers
– Accès VL au parking

  • Pack meneur/ cavalier (55 €) et accompagnateur (20 €) : voir page
  • Spectateur – Gratuit :

– Accès à la Flânerie équestre et au Festival des écuyers (à pied)
(Attention sont payant le parking public et l’entrée château)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.