Musée Fragonard | Maisons-Alfort

Le week-end dernier, je suis allée visiter le Musée Fragonard, situé dans l’école vétérinaire de Maisons-Alfort près de Paris, celui-ci présente une grande collection « d’oeuvres » anatomiques qui servaient autrefois à l’instruction des étudiants. En effet, le musée a hérité du Cabinet du roi créé en 1766 dans la seconde école vétérinaire (la première étant celle de Lyon créée par Bourgelat).

On y trouve donc des vitrines consacrées à l’anatomie comparée (système digestif, structure osseuse, appareil respiratoire…), de nombreux squelettes, des présentations de pathologies et un ‘cabinet de curiosités’ où l’on peut voir les Écorchés de Fragonard (l’anatomiste et non le peintre) et le cheval d’Auzoux. Pour les âmes sensibles : sachez qu’il y a une partie consacrée aux monstres mais vous pouvez aisément la passer.

Vitrines en verre, luminosité terne par moment et petite superficie obligent, les photos présentent reflets et cadrage passable (on fait comme on peut !)

 

Les vitrines d’ostéologie (la science des os, l’étude des squelettes)

Eugène Petitcolin, Tête osseuse de cheval. Os coloré.
Pathologies osseuses – têtes équines

 

Partie Squelettes – Chevaux

 

 

Plusieurs espaces sont consacrés à la maréchalerie

vitrine maréchalerie 1

détail maréchalerie

 

 

 

 

 

 

 

Une grande vitrine expose la myologie (étude des muscles) du cheval

Myologie du cheval

détail myologie chevaldétail 2 myologie cheval

 

 

Le Cabinet de curiosités

Un des écorchés d’Honoré Fragonard est équestre, il s’agit du Cavalier de l’Apocalypse qu’il aurait réalisé entre 1766 et 1771. Celui-ci avait autrefois un fouet en main et des rênes de velours (remplacées pour des questions de conservation). Une légende voudrait que l’être humain soit la fiancée décédée prématurément de Fragonard mais le corps est en réalité celui d’un jeune homme. Cette oeuvre aurait été inspirée par une gravure de Dürer représentant les quatre cavaliers de l’Apocalypse. Quoiqu’il en soit, le travail effectué par Honoré Fragonard est impressionant et permet de voir avec précision les terminaisons nerveuses et sanguines.

Honoré Fragonard, Le Cavalier de l'Apocalypse.
Honoré Fragonard, Le Cavalier de l’Apocalypse.

Détail cavalier Fragonard

 

Le Cheval de Louis Auzoux  vaut également le détour, je l’avais rapidement évoqué dans l’article sur les patrimoines équestres. Ce cheval servait à l’instruction des étudiants à la fin du XIXe siècle pour la médecine vétérinaire équine. Il est démontable et permet de mimer une dissection mais aussi de voir l’ensemble des organes et tissus anatomiques. Le tout est en papier mâché peint à la main et d’une précision chirurgicale. Pour en savoir plus sur le travail d’Auzoux, je vous renvoie à l’article complet de Christophe Degueurce (vous pourrez y voir l’intérieur du mannequin).

 

cheval auzouxCôté 'réseau sanguin'

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Musée Fragonard

École nationale Vétérinaire d’Alfort – 7 Avenue du Général de Gaulle, 94700 Maisons-Alfort
http://musee.vet-alfort.fr/

Accès : Ligne 8 Station École nationale Vétérinaire de Maisons-Alfort
Horaires d’ouverture : mercredi, jeudi, samedi et dimanche de 14 h à 18 h.
Tarifs : 7€, gratuit pour les moins de 26 ans. Attention il est impossible de payer par carte bancaire (monnaie ou chèque seulement)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s