Bosty le centaure

« Qui a vu ‘Bosty’ (Roger-Yves Bost) dans ses grands jours perçoit la puissance de l’intuition, et la force créative qu’elle permet. Son corps s’articule comme celui de son cheval. Leurs mouvements se conjuguent instant après instant. Les bras semblent prolonger les antérieurs et les jambes accompagner les postérieurs. Ils font corps. Certains diront qu’il s’agit là d’instinct et de génie. D’autres percevront quelque chose d’animal dans ces comportements. Sûrement, et tant mieux. Car le centaure, notre mentor des mentors, n’est-il pas justement mi-homme et mi-cheval ? Et souvent Bosty est centaure. »

Véronique BARTIN et Jean-Pierre TIFFON, Le Cavalier idéal. Bien dans son corps bien dans sa tête, Paris : Belin, 2015, p. 54.

Publicités