Parution | Carmargue et hippomobilité | Juillet

Deux parutions en ce mois de juillet : un livre sur l’équitation camargue et une réédition (augmentée) sur les voitures hippomobiles

 

  • Bernard Roche, L’Équitation Camargue chez Actes Sud

Terre d’eau où fusionnent Provence et Languedoc, la Camargue est à l’origine d’une mythologie aux symboles forts. Incarnant à la fois la puissance, la liberté et le courage, le trio emblématique – taureau, équitation camarguecheval et gardian – de cette région vit en osmose avec une nature hostile depuis des temps immémoriaux. L’association de l’homme et du cheval a permis, sinon la domestication, du moins l’élevage extensif dans son milieu naturel du taureau de Camargue. Au fil des siècles, le travail avec ce bovin au comportement sauvage a donné naissance à une équitation spécifique que l’on ne retrouve nulle part ailleurs…

Transmises oralement selon un mode compagnonnique, les règles coutumières de cette équitation privilégient l’efficacité, la sécurité des bêtes comme des hommes, et une grande liberté au cheval. C’est une équitation de travail « à la française » qui utilise un matériel de conception simple favorisant le confort et la mobilité du gardian. Pour la première fois, les techniques de l’équitation camargue sont réunies dans un ouvrage à vocation didactique. Ce livre divulgue une synthèse des traditions équestres camarguaises que fauteur a collectées puis formalisées en collaboration avec les plus importants acteurs de cette spécialité. Toutes les opérations gardianes sont passées en revue, depuis la quête de la monture dans le pays jusqu’aux exercices destinés à développer les qualités naturelles du cheval camargue et aux différentes disciplines de compétition.

Bernard ROCHE, L’Équitation Camargue, Arles : Actes Sud, coll. Chevaux et cavaliers, 2016, 128 p. ; 14, 90€

Pour en savoir plus

 

  • Jean-Louis Libourel, Voitures Hippomobiles : vocabulaire typologique et technique aux éditions du patrimoine

Du grand carrosse d’apparat à la modeste charrette anglaise, ce livre présente les principaux modèles de voitures hippomobiles connus en Europe occidentale entre le XVIe et le début du XXe siècle : voitures voitureshippomobilespour le transport des personnes, à quatre roues, à deux roues ou sans roue (traîneaux, litières), fermées ou découvertes, de gala, de ville, de voyage, de chasse, de loisir, de sport, berlines, coupés, calèches, sociables, landaus, mail-coaches, milords, victorias, ducs, phaétons, breaks, dog-carts, omnibus, chaises de poste, cabriolets, tilburys, tonneaux, wagonnettes, et voitures utilitaires, rurales, de service, de livraison, et leurs nombreuses variantes.

La deuxième partie, à travers la définition des éléments constitutifs des voitures, retrace les étapes de leur conception, de leur fabrication, précise leur utilisation et décrit les attelages qui leur donnent vie. Des documents graphiques anciens, de nombreuses photographies de voitures conservées dans les musées ou collections tant publics que privés, constituent une iconographie en grande partie inédite, qui révèle un riche patrimoine original et méconnu.

Jean-Louis LIBOUREL, Voitures Hippomobiles : vocabulaire typologique et technique, Paris : éditions du Patrimoine – Centre de monuments nationaux, coll. Vocabulaires, 440 p. ; 60€

Pour en savoir plus (sommaire disponible)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.