Réf. Récits antiques latins Centaure

Liste des sources antiques latines pour la figure du centaure

 

[MàJ – 20/04/2017]

 

Classement des auteurs par ordre chronologique

 

  • Hygin, auteur et grammairien du Ier s. avt J-C

Ses œuvres  majeures sont un manuel d’instruction De l’Astronomie et les Fables, véritable compilation de mythes grecs.

Fables,

31  »Parerga ejusdem » ;

33  »Centauri » : Origine des centaures ; Centaures contre Lapithes

34  »Nessus » ; 36  »Dejanira » Nessus

138 : Chiron Origines

 

 

  • Ovide, poète du Ier s. avt J-C

Il a rédigé plusieurs ouvrages dont les plus connus sont L’Art d’aimer et Les Métamorphoses qui regroupe les récits mythologiques où dieux et mortels se transforment.

Dans les Métamorphoses,

-> Livre II, 633-686 [lire en ligne-Remacle]

Esculape (fils d’Apollon et de Coronis) encore nourisson est confié à Chiron qui l’élève. Ocyrhoé, fille du Centaure réalise une prédiction sur la destinée d’Esculape ainsi que sur celle de son père.  Punie par les dieux d’avoir trop parlé, elle est changée en jument.

-> Livre IX, 98-193 [lire en ligne-Remacle]

L’épisode raconté est celui de la tentative de l’enlèvement de Déjanire par le centaure Nessus qui fut tué d’une flèche empoisonnée par Hercule. Ainsi que la suite de l’aventure : l’usage de la tunique, offerte par le centaure à Déjanire qui causera la mort du héros.

-> Livre XII, 210-535.  [lire en ligne-Remacle]

Discours du roi de Pylos à Tlépolème racontant le combat des Centaures contre les Lapithes qui débute lors de la célébration du mariage entre Pirithoüs et Hippodamie. Les Centaures ivres enlèvent les femmes présentes. On y découvre les centaures suivants : Eurytus qui s’en prend à la mariée et est tué par Thésée ; Amycus, fils d’Ophion, et Pelatès, né à Pella qui s’attaquent au Lapithe Céladon ; le devin Astylos qui tenta en vain de mettre fin au combat.

Ainsi que : Grynée, Abas, Charaxus, Cométès, Evagrus, Corythus, Dryas, Ornéus, Lycabas, Médon, Pisénor, Thaumas, Merméros, Pholus, Eurynomus, Lycidas, Aréos, Imbreus, Crénéus, Aphidas, Pétréus, Lycus, Chromis, Dictys, Hélops, Apharée, Bienor,  Nédymnus, Lycopès, Hippasos, Riphée, Térée, Démoléon, Phlégréos, Hylès, Iphinoüs, Clanis, Dorylas, les amants Cyllare et Hylonomé (fille d’un Centaure), Phacocomès, Chthonius, Télébous, Echélus, Macarée du Péléthronium, Cymélus, Hoditès, Styphélus, Bromus, Antimaque, Élymus, Piractès, Latrée, Monychus, Auster.

-> Fastes, n° V, 3 mai (379-414) [lire en ligne-Remacle]

(lever du Centaure. Catastérisme de Chiron) La mort de Chiron et sa transformation en constellation.

 

  • Philostrate de Lemnos, sophiste romain de langue grecque du IIIe s.

Il est l’auteur des Héroïques – un dialogue sur les héros de la guerre de Troie – et des Imagines : description de 64 tableaux qui étaient sur un portique de Naples.

Imagines, chap. II, 3. Origine des centaures

 

  • Stace, poète du Ier s.

Auteur des Silves (poèmes décrivant des scènes quotidiennes de la vie romaine), d’une épopée guerrière la Thébaïde et d’une Achilléide non terminée qui raconte l’enfance d’Achille et sa formation auprès du centaure Chiron.

-> L’Achilléide [lire en ligne-Remacle]

L’enfance du héros Achille auprès du vieux centaure Chiron raconté par le héros à Ulysse.

-> Thébaïde, livre IV [lire en ligne-Remacle]

Deux citations brèves : une première évoquant le centaure Hylée lors du départ de troupes argiennes pour la guerre ; la seconde prend place dans le discours du devin Manto qui déclare l’Enfers à venir dans lequel émerge des monstres dont les Centaures.

 

  • Lucrèce, poète et philosophe du Ier s. avt J-C

Auteur d’une œuvre poétique inachevée, le De Natura Rerum qui est une description du monde selon les principes d’Epicure (philosophe grec).

-> De Natura Rerum, livre V, v. 913-960

Lucrèce y réfute l’existence des centaures. Cette fable n’a pour lui aucun sens car la maturité du cheval est nettement plus rapide que celle de l’homme.

 

  • Virgile, poète du Ier s. avt J-C

Auteur célèbre d’écrits consacrés à la culture des terres (les Bucoliques et les Géorgiques) ainsi que de la renommée Énéide, épopée narrant les exploits d’Énée.

L’Enéide 6, 286 (présence citée dans les Enfers)

Publicités