La journée type d’un homme de cheval

S’il veut avoir une relation privilégiée avec sa monture, l’écuyer doit maîtriser le langage du cheval, lui prodiguer des soins attentifs et faire preuve de gentillesse à son égard. Comme les moines bouddhistes qui s’identifient à un animal et vivent avec lui, comme les chevaliers qui portent sur leur cimier leur animal fétiche, il vit en osmose avec les chevaux. Seule une présence constante auprès d’eux, avec les contraintes qui l’accompagnent, permet d’arriver à la communion la plus totale. […] Mais cela reste souvent l’exception car, au XXIe siècle, l’organisation de nos sociétés ne favorise pas une telle relation. Nous vous proposons néanmoins ce que pourrait être la journée type d’un homme de cheval :

  • 6 heures : lever et soins aux chevaux
  • 8 heures : petit-déjeuner et soins personnels
  • 9 heures à 12 heures : pansage, sorties, entraînement, éducation en main, en liberté, aux longues rênes, montée ; puis soins et alimentation
  • 14 heures à 18 heures : gymnastique et éducation du cheval
  • 18 heures à 19 heures : dîner
  • 19 heures à 20 heures : retour aux écuries pour vérifier que tout va bien et passer du temps avec les chevaux
  • 20 heures à 21 heures : repos
  • 21 heures : coucher

Jean-Yves BONNET, L’Éducation du cheval dans la joie, Arles : Actes Sud, coll. Chevaux et cavaliers, 2012, p. 40.

Publicités