La symbiose du centaure | Le Guillou

“Le demi-arrêt, […] c’est aussi le cheval que l’on ‘met aux ordres’, c’est également l’établissement d’un équilibre mental. Le demi-arrêt, c’est encore beaucoup plus, c’est un transfert de l’énergie du cavalier et du cheval vers l’arrière-main impulsive, c’est une concentration de l’énergie du centaure. Car il s’agit bien du centaure : un demi-arrêt beau et efficace exige une symbiose des deux partenaires.”

Jean-Yves Le GUILLOU, L’équitation respiratoire et angulaire, Panazol : Lavauzelle, coll. sport, 1991, p. 44.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.