Se croire centaure | Rul

« La selle, dite anglaise, inventée pour la chasse, la course, est impraticable pour les besoins ordinaires de l’équitation. L’usage généralisé de cette selle n’a pas peu contribué à tuer l’équitation, puisqu’il a suffi au premier courtaud de boutique de se hisser à cheval, en s’y raccrochant des talons, et se pendant aux rênes, pour se croire un Centaure »

Propos du Général Daumas cité dans Louis RUL, Le Bauchérisme réduit à sa plus simple expression ou l’art de dresser les chevaux, Paris : Dumaine, 1857, p. 74.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.