Musée vivant du cheval | Chantilly

Le Musée vivant du cheval de Chantilly : écurie de spectacle et musée de l’équitation

  • Cheval, rêve et poésie, spectacle de l’été qui se présente comme une suite de tableaux où se mêlent carrousel de haute-école, travail en liberté, voltige et travail à pied dans une ambiance du XIXe s. et se clôt dans une atmosphère ibérique.

On pourrait penser que sur une piste ronde et des disciplines restreintes (travail à pied, voltige et dressage), le spectacle manquerait de diversité et pourtant les numéros se déroulent sans se répéter. Les figures de dressage sont renouvelées par la scénographie (costumes, construction du scénario) qui apporte un autre éclairage et assure ainsi un nouveau sens de lecture pour le public, l’enchaînement des présentations est aisée et préserve l’attention des spectateurs. « Cheval, rêve et poésie » est un spectacle d’une heure qui s’inscrit parfaitement dans le cadre du Musée du cheval : une mise en avant festive du travail réalisé en coulisses mais visible par les spectateurs notamment lors de la détente avant le spectacle et dans les sessions « les secrets de dressage des cavalières des Grandes Ecuries »

  • Un parcours muséographique retraçant l’histoire du cheval :
Jouet de foire: La Fantasia, composée de vingt cavaliers. Bois sculpté peint et métal, France v. 1920. Photographie personnelle.
Jouet de foire : La Fantasia, composée de vingt cavaliers. Bois sculpté peint et métal, France v. 1920. Photographie personnelle.
Charles Estève, La Course de chevaux 'grande mascotte de luxe'. Bronze, laiton et fer, Paris fin XIXe. Photographie personnelle.
Charles Estève, La Course de chevaux ‘grande mascotte de luxe’. Bronze, laiton et fer, Paris fin XIXe. Photographie personnelle.

 

 

 

 

 

 

 

Une succession de salles nous transporte de la domestication de l’équidé à ses diverses utilisations au travers d’objets d’harnachement (mors, éperons, voitures et colliers d’attelage) mais aussi par la présence du cheval dans le cérémoniel sacré, quotidien et artistique avec en autre des extraits de films, des ouvrages, des jouets d’époque… Un bel aperçu historique qui accompagne la visite des écuries.

 

  • A noter, l’exposition Turf jusqu’au 28 août qui rassemble le travail photographique de plusieurs reporters connus dans la nef ouest des Grandes Ecuries, pour en savoir plus regarder le reportage Equi-libre sur Cavadeos.

Pour plus d’informations sur le spectacle et sur le musée

Paire de chevaux cérémoniels, Terre cuite polychrome, Chine Dynastie Wei/ Tang, VI-VIIe s., collection particulière. Photographie personnelle.
Paire de chevaux cérémoniels, Terre cuite polychrome, Chine Dynastie Wei/ Tang, VI-VIIe s., collection particulière. Photographie personnelle.

Image en une :  eau forte de Claude Weisbuch. Illustration de l’ouvrage de Léon Tolstoï, Le Cheval éd. Les Cent Une (1982), coll. Château de Chantilly. Photographie personnelle.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.